ArticlesPolémiquesVidéos

Choix des skis : mon coup de gueule !

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

7 réflexions au sujet de « Choix des skis : mon coup de gueule ! »

  1. Bonjour Jérémy ,
    En ce qui concerne les magasins de skis pour les avoir fréquentés et travaillés dans ma jeunesse en faisant un break dans mes études , je dirais que il y a deux sortes d ‘enseignes , les passionnés qui vont être à l’écoute et répondre à vos besoins , et les commerçants qui font leur business en saison pour faire du chiffre et parfois survivre , je mes souviens avoir vendu plusieurs paires de slalom géant et spéciaux à un groupe d’espagnols aisés qui avaient un très bon niveau , bonne journée pour moi en tant que vendeur, et de me faire réprimander par le boss pour ne pas leur avoir vendu des skis plus ‘polyvalents ‘ sur lesquels la marge approchait les 400%
    Ce qui me dérange un peu dans ce discours c’est le carving ! ce n’est pas la panacé du ski , certe pour apprendre à en faire ou plutôt à faire un virage coupé il vaut mieux avoir un ski dédié à la pratique et une neige ferme qui permet au ski de couper .. pas mieux qu’un dédié ou dérivé du slalom , pour l’apprentissage 100% d’accord , pour ressentir et mettre en place les automatismes au niveau du cerveau il faudrait faire travailler le corps et non plus simplement le ski , donc alterner avec des skis avec un plus grand rayon de courbure géant par exemple exemple , hypothèse validée par JF Baulieu ! tout bon skieur sera capable de faire un coupé sur bonne neige avec n’importe quelle paire de skis sauf skis très larges plus de 115 mm au patin , moins performants certe mais l’important pour la majorité des skieurs c’est les sensations et le plaisir e skier et non la performance qui est liée pas seulement au niveau du skieur et de son matériel mais de sa condition physique te mentale (son engagement et son intention ), j’étais plus performant en ski il il y a trente ans avec moins de technique et un matériel plus traditionnel ; pour résumé pour l’apprentissage choisir le matériel adapté , le ski ne se résume au carving j’éprouve autant de plaisir si ce n’est plus parfois de partir en virage glissé suite à un coupé quand la neige le permet , un skieur expert peut sans problème faire des virages coupés avec un ski de 95 à 100 mm au patin certe ce ne sera pas aussi performant en petits virages voire impossible et problématique pour les articulations au niveau des genoux , j’adore les skis de slaloms mais problèmes qui est occulté il faut être parfaitement équilibrés sur ces skis très courts et cela peut devenir physique mais pas mieux en carving on est d’accord !
    merci encore
    Jean

    1. Salut Jean, le sujet de cette vidéo n’est en aucun cas d’affirmer ou pas que le carving est la panacé du ski, je ne vois donc pas pourquoi tu pars dans ce débat là…
      Pour ce qui est de l’apprentissage, acquérir la bonne technique en carving nécessite totalement de “faire travailler le corps” comme tu dis même avec les skis courts ! Pour rejoindre les propos de Jf Beaulieu, il est intéressant de passer sur des skis plus longs type géant une fois l’effet coupé réellement maîtrisé, car beaucoup de skieurs pensent savoir faire du carving alors que ce n’est pas réellement le cas, je le vérifie tous les jours avec mes clients 😉 Je ne suis pas d’accord avec toi sur le fait que les skis de slalom soient plus “physique” et exigent un équilibre parfait. Pour moi au contraire ces skis étant très courts et maniables, il est bien plus facile de rattraper des erreurs d’équilibration avec par rapport à des skis plus longs.
      Jérémy

      1. il est bien plus facile de rattraper des erreurs d’équilibration avec par rapport à des skis plus longs.
        Jérémy ? C’est faux et un non sens , pas logique ! , désolé …….et vérifié depuis presque 40 ans de ski ! par contre plus technique pour déclencher un virage , plus stable dans la conduite avec de la vitesse et moins fatigant …

        1. Je suis en total désaccord avec toi sur ce sujet. Ta notion de “vérifié depuis 40 ans de ski” n’a pas grande valeur à mes yeux lorsque je lis ça… Une erreur d’équilibration sur des skis de géant est pour ma part plus compliquée à rattraper et engendre une bien plus grande frayeur que sur des skis de slalom, de part premièrement la vitesse naturelle à laquelle on skie avec ces skis là, bien supérieure à celle des skis de slalom (à moins qu’on se contente de les promener en dérapant 😉 deuxièmement de part la surface du ski à manoeuvrer qui est bien plus grande de part la longueur des skis, l’effort à faire pour ramener le milieu des skis sous son centre de gravité est par conséquent bien supérieur et plus difficile. L’équilibre latéral est bien plus délicat à trouver (encore une fois si on s’engage réellement…) et pardonne beaucoup moins la faute qu’un ski de slalom… Sans équivoque je ne vais absolument pas dans ton sens, j’ai pour ma part couru pendant plusieurs années en FIS en slalom et en géant, je passais donc régulièrement d’une paire de ski à l’autre et devais à chaque fois me montrer bien plus vigilant sur mon équilibration notamment en entrée de courbe avec les skis de géant !

  2. Bonjour Jeremy,
    Je partage a 100% toute ta description sur les Sl.
    Les Sl fis dans leur majorites sont trop impetueux pour apprendre a couper , la notion d’équilibre avant arriere se fera grandement ressentir , les GS seront plus tolerants en avant / arriere.
    Les Sl “loisir” sont le gold standard a mon avis dans l’apprentissage du coupe, puis mix coupe .
    Une autre categorie de ski apparait aussi ceux sont les skis derives des fis pour certains que sont les Hero Master en 175 , Nordica spitfire evo 176 et les Atomic redster 175 xt , leurs rayons tournent autour de 15/18 metres .
    Le redster 175 xt etant tout de meme plus exclusif tres oriente sensation fis.
    Les skis polyvalents ne sont que marketing , ceux sont des rangers version chaussures qui font tout et qui au final ne sont tres bons dans pas grand chose.

    Je possede , pratique et kiffe ces skis:

    Nordica Sl FIS 165 doberman 2016 / 2017 bien sur en stadium en Sl
    Rossignol hero Master fis Factory 189 en GS en stadium eurotest
    Rossignol hero Master 185 pour le GS en stadium eurotest et ski libre
    Nordica spitfire evo 176 pour du ski libre et neige transformees mollasse aussi et en ski de debut de saison en libre ( les fixations sont limitées )
    Atomic redster xt 175 en libre mais aussi sur deux courses sur St Lary en slalom parallele ( mini GS avec des portes tous les 14/15 metres ) bien que trop rare, des merveilles en glace
    Volkl Mantra 191 montes en fix rando pour des approches de lignes et les jours fast de poudre.

    Gabarit 185 /98 kg gabarit tonique
    BE2

    Merci pour votre approche

  3. Re-bonjour Jeremy,
    J’en profite aussi pour parler de la preparation d’un ski , et nan un ski qui sort du magasin n’est pas pret a etre skier!!
    Une mise a l’angle de carres de semelles et carres de champ sont utiles , le fartage tres regulier est utile , tout cela contribuera aussi enormement a la progression .
    Mais ca c’est une toute autre histoire.
    Merci pour cette bouffee d’air frais qui s’eloigne du cote stereotype esf ( au passage je suis plus dans l’esprit autrichien cote apprentissage) , rien n’est fige , y a du bon a prendre partout.
    Continuez

    1. Merci pour ton commentaire 🙂 Je suis entièrement d’accord, la préparation des skis est très importante. Je pense en parler dans une prochaine vidéo 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *