ArticlesConseils et tutorielsVidéos

Ski carving, comment faire ? Explications

Voici un tutoriel décrivant les points ESSENTIELS à maîtriser pour réussir à pratiquer le ski carving 😉

Transcription audio :

Salut, c’est Jérémy de Ski COACH, dans cette vidéo je vais vous expliquer comment faire un virage Carving. Allez c’est parti.

Des chaussures et des skis adaptés à la pratique du Carving sont vivement conseillés. J’en explique les raisons dans mon guide que vous pouvez télécharger en haut à droite de l’écran. C’est très important si vous ne l’avez pas encore téléchargé je vous invite à le faire.

Donc le Carving c’est quoi ? Alors on parle d’un virage Carving lorsqu’on arrive à tourner uniquement grâce a l’effet directionnel des skis. Alors dis comme ça ça peut paraître chinois, j’en ai bien conscience. Donc pour expliquer de manière très simple et concrète un virage Carving c’est lorsqu’on arrive à tourner sans pivoter les pieds et donc sans pivoter les skis. Donc pour imager ça je vais vous montrer ce virage : donc là concentrez-vous bien sur mes pieds, là je commence mon virage je commence à prendre de l’angle. Donc on peut penser que je commence sur un virage type Carving, Je prends de l’angle mes skis sont bien ancrés dans la neige et là vous allez voir à ce moment-là mes pieds vont pivoter vers la droite. Et donc en fait je vais faire un dérapage, donc on regarde hop là j’ai bien dérapé on voit les skis qui étaient en direction du bas de la pente et qui instantanément, très rapidement en tout cas se sont dirigés complètement vers la droite de la piste. Je vous remontre, hop attention donc ça on appelle ça un dérapage je pense que vous savez tous le faire. Et donc là je m’arrête simplement me laissant déraper. Donc là on estime on dit qu’il y a un pivotement des pieds.

Donc en comparaison à ici, de nouveau concentrez-vous bien sur les pieds, on va observer que hop on voit pas de dérapage on a bien vu que le ski notamment le ski extérieur s’ancrer dans la neige. Et en fait qu’est-ce qui me permet de tourner, c’est la réaction du ski en fait on crée une grosse pression sur le ski, le ski se tord et ensuite il nous renvoie de l’énergie ce qui permet de repartir de l’autre côté. On voit ici de nouveau c’est le ski droit qui va faire le boulot. Hop il se plie ici, on voit bien le ski se plier ici je vous montre avec la souris là hop. On voit bien le ski qui est plié et qui renvoie.

Alors, les points-clés pour réussir un virage Carving. Il vous faut choisir un bon terrain, c’est-à-dire ni une pente trop faible, un replat là vous allez pas faire du virage Carving, ni une pente trop forte ou ça va devenir dangereux voire impossible de faire uniquement du Carving. Il va falloir un moment donné mettre les skis en direction, déraper comme je vous ai montré précédemment. Il est idéal que la neige soit assez réactive, donc généralement une neige plutôt dure. Si la neige n’est pas trop molle par exemple un léger redoux, on peut très bien faire du Carving aussi. Par contre vous vous doutez bien dans un champ de bosse on ne fera pas de Carving ce n’est pas possible.

Alors ensuite il faut une vitesse adaptée, qu’est-ce qu’une vitesse adaptée ? C’est-à-dire il faut un minimum de vitesse pour pouvoir créer un virage Carving, ce qui va permettre au corps de s’incliner globalement. Vous verrez qu’à 4 km/heure vous allez  avoir l’impression de tomber c’est très compliqué de faire du Carving. Et à l’inverse une vitesse trop élevée va vous mettre en danger on est plus trop en sécurité c’est là qu’on revient encore une fois à la mise en direction, du dérapage.

Alors maintenant voyons les points techniques pour réaliser un virage Carving. Alors pour commencer un virage ça commence lorsque les skis sont à plat. Donc d’ici …. ok, là j’ai les skis à plat. Je vais dérouler mon virage et ça se termine ici lorsque les skis sont de nouveau à plat. Alors pour commencer, on va s’arrêter contrairement à ce qu’on pourrait penser à la dernière partie du virage précédent. C’est-à-dire ici là je suis en train de finir mon virage. Et je vais commencer tranquillement à initier le changement de carre c’est à dire hop là je suis en train de revenir, je suis en train de remettre mes skis à plat. Donc on est d’accord le virage suivant n’a pas encore commencé pourtant l’important c’est de commencer à s’équilibrer sur le futur pied extérieur. C’est-à-dire ici le pied droit, donc là on cherche à s’équilibrer sur le pied droit avant d’avoir remis les skis à plat de manière à ce que ce moment-là et surtout ce moment-là notre poids de corps soit vraiment sur la jambe droite sur le pied droit. Et qu’est-ce qu’on remarque ici ? Le ski gauche c’est une conséquence, le talon du ski gauche c’est légèrement soulevé du sol. Ça il ne faut pas chercher à le faire ça se fait naturellement justement parce que je suis en train de m’équilibrer sur mon pied droit. Donc la jambe gauche s’allège et le ski perd légèrement le contact avec le sol.

Donc maintenant l’objectif va être de donner le maximum d’angle à mes skis jusqu’à la moitié du virage. Donc regardez vous avez vu à quel point les skis se sont inclinés vers l’intérieur du virage. Comment on fait ça ? Pour faire ça il faut pousser les genoux vers l’intérieur du virage. Ici le virage va vers la gauche donc on va pousser les genoux vers la gauche. Qu’est-ce qu’on observe aussi ? On observe … on revient un peu en arrière … on observe que les pieds s’éloignent de la base de support du corps c’est-à-dire le centre de gravité. La base de support du corps s’éloigne du centre de gravité. Ça pour y arriver on ne cherche pas à incliner le haut du corps, ce sont les pieds qui s’éloignent progressivement du haut du corps. Je reviens encore un peu en arrière, les pieds s’éloignent tranquillement et c’est ensuite la réaction du pied extérieur qui va faire que les pieds vont revenir progressivement sous le centre de gravité.

Alors on observe ici la position vraiment différente entre les deux jambes, la jambe gauche qui est relativement fléchie, très fléchie : hanche, genou, cheville. Tandis que la jambe droite au niveau de la hanche et du genou sont peu fléchis. Comment on en arrive à ce résultat, on repart au début de la courbe. Qu’est-ce que je vous ai dit ? Entrée de courbe on vient s’équilibrer sur notre pied extérieur ici le pied droit, et on relâche, on allège la jambe gauche. Ce qui va donc amener… Ce qui va donc nous permettre de laisser remonter progressivement la jambe gauche jusqu’à ce qu’on est vraiment cette position vraiment marquée très différente entre les deux jambes.

On observe aussi que le pied gauche est devant le pied droit. A quoi ça sert ? C’est naturel encore une fois. A quoi ça nous sert ? Tout simplement à projeter notre centre de gravité au milieu du ski droit, au-dessus du pied droit. Pourquoi ? Ça permet vraiment de créer cette pression et cette torsion au milieu du ski. Alors tandis que la jambe gauche se fléchit progressivement, comme on vient de le dire, tout au long du virage, à l’inverse avec la jambe extérieure donc ici la jambe droite on va chercher uniquement à résister musculairement. Ça veut dire quoi ? On est quelque part entre un mélange de contraction excentrique et isométrique pendant tout le virage. Tout simplement on cherche à ne pas se laisser écraser sur sa jambe extérieure. On cherche à ne pas se laisser asseoir sur sa jambe extérieure en fait on maintient notre degré de flexion de genou. Donc là on voit ici tout le long de la courbe, au niveau de la jambe droite il n’y a pas grand-chose qui change. C’est vraiment au niveau de la jambe gauche que le travail se fait. Donc globalement de manière générale comment on appelle ça ? On appelle ça la fameuse indépendance des jambes… Du travail des jambes. La jambe intérieure se fléchit tout au long de la courbe pendant que la jambe extérieure elle, elle maintient notre poids de corps et résiste. Tandis qu’avec le haut du corps, on va chercher à gainer le haut du corps. On va projeter le haut du corps vers le bas de la pente, on essaie surtout de ne pas se laisser embarquer en arrière. On essaie de ne pas laisser les épaules partir en arrière. Donc là on gaine on gaine on gaine on essaie de projeter le haut du corps vers le bas. Et surtout à cet endroit précis on essaie de maintenir notre ligne d’épaule la plus horizontale possible ce qui va permettre d’accentuer la pression sur le pied extérieur. Petite astuce, concentrez-vous sur l’épaule intérieure ici l’épaule gauche et vous essayez de la remonter un peu volontairement. Ça va automatiquement rééquilibrer votre ligne d’épaule de manière horizontale parallèle au sol pour ceux qui préfère.

Et donc ensuite tranquillement on a les pieds qui reviennent sous notre centre de gravité on va rentrer dans le dernier tiers de la courbe on va commencer à initier notre changement de carres. Donc l’angle de prise de carres diminue jusqu’à revenir à plat et donc on rentre dans la fameuse phase de transition. Qu’est-ce que j’appelle la phase de transition ? C’est la phase où la prise d’angle diminue jusqu’à ce que les skis reviennent à plat. Et jusqu’à ce qu’on commence à prendre de l’angle de l’autre côté pour le virage suivant. Donc qu’est-ce qui est important à respecter pendant la phase de transition ? À partir d’ici, contrairement à une idée globalement reçue qu’on entend beaucoup trop souvent sur les pistes on ne cherche absolument pas se relever à ce moment-là.

Là ici qu’est-ce qu’il se passe ? Là j’ai mes skis qui sont revenus à plat, donc en fait c’est le fait que mes pieds soient revenus sur mon centre de gravité qui fait que mon centre de gravité a repris un peu de hauteur par rapport au sol pour laisser la place à mes jambes et à mes pieds de se projeter de l’autre côté. Mais à aucun moment j’ai une action musculaire de me relever de me redresser comme ci je me relevais d’une chaise par exemple. C’est tout le contraire c’est ça qui est vraiment important à comprendre. On parle d’allégement, on parle d’avalement.

Donc à ce moment-là précis on a les skis à plat c’est le seul moment où on ne cherche pas à appliquer de pression au sol. À partir du moment où on a le contact ski-neige c’est tout ce qui compte c’est un moment de glisse. La remise à plat des skis c’est un moment de glisse donc on laisse tranquillement les skis glisser. On s’équilibre sur le futur pied extérieur comme je l’ai dit précédemment et c’est tout.

On observe la flexion de mes genoux : imaginez que j’ai une chaise juste en dessous de moi je suis presque assis, je ne suis pas du tout en train de me relever. Et ensuite je vais reprendre tranquillement de l’angle, et là on observe bien que mon centre de gravité de nouveau se rapproche sensiblement du sol. Pourquoi ? Parce que mes pieds comme je l’ai dit précédemment s’éloignent progressivement du haut du corps pour permettre aux skis de prendre un maximum d’angle ici voilà.

Et donc entre la phase de transition, et ce moment-là, on observe que ma jambe extérieure en fait elle est plus tendue ici mon genou est moins fléchi ici que pendant la transition. Donc ça permet de comprendre à quel point on ne se relève pas pendant la transition. Et ensuite on recommence tranquillement, on enchaîne  les virages avec tous ces éléments techniques voilà.

Voilà pour cette vidéo j’espère qu’elle vous sera utile. N’hésitez pas à cliquer sur j’aime si vous avez aimé la vidéo. À me laisser un commentaire aussi pour me faire part de vos retours. Si vous ne l’avez pas encore fait je vous invite à télécharger mon guide donc les « quatre astuces indispensables pour devenir un meilleur skieur ». Vous y trouverez des informations pour comment choisir ses chaussures de ski, ses skis, afin de devenir un meilleur skieur et de pratiquer beaucoup plus facilement le ski Carving. Et aussi vous pouvez-vous abonner à ma chaîne YouTube juste en dessous merci Bye bye.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  • 46
  •  

Une réflexion au sujet de « Ski carving, comment faire ? Explications »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *